Beauchemin-Pinard déçue de sa cinquième place

Montréal, 17 février 2018 – Catherine Beauchemin-Pinard a pris le cinquième rang de la catégorie des moins de 63 kg à l’Open européen de Rome, en Italie.

Beauchemin-Pinard veut un podium le weekend prochain
Crédit photo : Rafal Burza

Après avoir remporté son premier duel de la journée par ippon contre l’Italienne Martina Greci, la Québécoise s’est ensuite inclinée par ippon au deuxième tour contre la Française Maëlle Di Cintio, future médaillée d’or.

« La journée de Catherine ne s’est pas déroulée comme elle l’avait espéré, mais elle a tout de même acquis une expérience précieuse. Au deuxième tour, elle a commis une erreur tactique contre la Française et a perdu dans les dernières secondes du match », a commenté son entraîneur Sasha Mehmedovic.

Beauchemin-Pinard a donc dû passer par le repêchage, mais elle a rapidement fait comprendre à son adversaire, l’Italienne Anna Righetti, qu’elle ne subirait pas la défaite une deuxième fois de suite.

En seulement 21 secondes, la judoka de Saint-Hubert a remporté son combat par ippon, la propulsant donc en finale pour la troisième place.

Elle affrontait une autre Italienne, cette fois Edwige Gwend, qui l’a vaincue par ippon pour ainsi récolter la médaille de bronze et classer Beauchemin-Pinard au cinquième rang.

« Dans le match pour la médaille de bronze, elle a perdu sa concentration et s’est fait prendre par un étranglement contre l’Italienne. Elle apprendra des erreurs qu’elle a commises aujourd’hui et tentera de monter sur le podium au Grand Chelem de Düsseldorf le weekend prochain », a poursuivi Mehmedovic.

-63 kg
1 Maëlle Di Cintio (FRA)
2 Tina Zeltner (AUT)
3 Edwige Gwend (ITA)
3 Geke Van Den Berg (NED)
5 Catherine Beauchemin-Pinard (CAN)
5 Laerke Olsen (DEN)
7 Ines Prévot (FRA)

 

Les Canadiens rapidement éliminés en Autriche

À l’Open européen d’Oberwart, en Autriche, dans la catégorie des moins de 73 kg, Warren Seib et Bradley Langlois ont tous deux signé une fiche d’une victoire et une défaite, tandis que Jacob Valois et Antoine Bouchard ont perdu à leur premier combat, chacun par waza-ari. Aucun d’entre eux n’a obtenu de classement.

Seib a d’abord gagné son premier combat contre l’Allemand Martin Setz avant d’être battu par waza-ari par l’Autrichien Lukas Reiter.

De son côté, Langlois a défait le Suisse Naim Matt au premier tour, mais s’est ensuite fait montrer la porte de sortie par le Kazakh Zhanbolat Bagtbergenov à son deuxième combat.

Même scénario en Espagne

En action dans la catégorie des moins de 55 kg à la Coupe européenne Cadet à Fuengirola, en Espagne, Arno Blacquière et David Teper ont subi la défaite à leur troisième combat de la journée.

Blacquière a d’abord vaincu par ippon l’Israélien Dean Katalan Tagansky et le Portugais Nuno Martins, mais a ensuite perdu au troisième tour contre le Britannique Artur Patemian.

Teper s’est quant à lui incliné contre l’Espagnol Alexis Aznal Santaren, après avoir gagné contre le Suédois Leo Gruber par ippon et contre le Portugais Goncalo Oliveira par waza-ari.

Malcom Pelletier (-60 kg), Bogdan Jora (-66 kg) et Justin Lemire (-66 kg) ont tous les trois fait une victoire et une défaite.

Chez les dames, Andrée-Ann Somers (-44 kg) et Sarah Maloum (-52 kg) ont été défaites dès le premier tour.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada
Information : 514-990-0966 | 1-866-990-0966

Valois-Fortier prend le cinquième rang à Paris

Montréal, 11 février 2018 – L’Olympien Antoine Valois-Fortier s’est classé cinquième au Grand Chelem de Paris, en France, dans la catégorie des moins de 81 kg. Le judoka québécois a subi une défaite crève-cœur lors de son combat pour la troisième place contre le Géorgien Nugzari Tatalashvili.

Antoine Valois-Fortier est déçu de sa cinquième place

 

« En finale pour le bronze, j’ai réussi à marquer à deux reprises, mais ils ont enlevé le point chaque fois. J’ai peut-être manqué de jus à la fin et il a été capable de me marquer en temps supplémentaire. C’est une cinquième place qui me laisse un goût amer. Je pensais vraiment être en mesure de me rendre en finale aujourd’hui », a commenté Valois-Fortier.

« J’ai eu l’impression de marquer deux fois et finalement, ils n’ont pas donné les points et ça m’a peut-être déconcentré dans le sens que je me suis mis à regarder les arbitres et j’étais un peu confus, donc la séquence d’après, je n’étais pas assez concentré et il m’a marqué. »

Après avoir éliminé le Turc Vedat Albayrak en lui faisant prendre trois pénalités et le Belge Matthias Casse par ippon à ses deux premiers combats préliminaires, il a également remporté son duel de quart de finale grâce à un waza-ari contre le Néerlandais Frank De Wit dans un combat qui a duré plus de six minutes. Valois-Fortier, de Beauport, s’est ensuite incliné en demi-finale contre le Japonais Fujiwara.

De son côté, Zachary Burt (-90 kg) a fait une victoire et une défaite. Il a d’abord gagné son duel contre le Brésilien Eduardo Bettoni par waza-ari, puis il s’est incliné contre l’Espagnol Nikoloz Sherazadishvili par ippon. Burt a donc pris le neuvième rang de sa catégorie.

Étienne Briand (-81 kg) a été éliminé dès le premier tour contre Portuguais Anri Egutidze par ippon. Louis Krieber-Gagnon (-90 kg) a subi le même sort, mais il a quant à lui été battu par waza-ari contre le Français Ibrahim Keita.

Dans la catégorie des moins de 70 kg, Alix Renaud-Roy et Emily Burt ont subi la défaite dès le début de la journée et n’ont pas obtenu de classement.

-81 kg
1 Sotaro Fujiwara (JPN)
2 Seungsu Lee (KOR)
3 Frank De Wit (NED)
3 Nugzari Tatalashvili (GEO)
5 Jaromir Musil (CZE)
5 Antoine Valois-Fortier (CAN)
7 Ivaylo Ivanov (BUL)
7 Victor Penalber (BRA)

 

Arencibia remporte le bronze en Italie

À la Coupe européenne cadet, à Follonica, en Italie, Alexandre Arencibia (-81 kg) a remporté son combat pour la médaille de bronze contre l’Italien Daniele Accogli par ippon.

En préliminaires, il était sorti vainqueur de ses trois combats, dont le dernier contre le Roumain Alex Cret qui a duré plus de huit minutes et demie et que le judoka québécois a remporté grâce à un waza-ari. En demi-finale, Arencibia s’était incliné contre l’Italien Alessio Graziani.

Samia Boussarhane (-63 kg) a terminé sa journée au repêchage contre la Slovaque Stasa Kolar. Elle avait d’abord gagné son premier combat et perdu le second.

Dans la catégorie des moins de 73 kg, Jérémie Lapointe a gagné au premier tour contre l’Italien Raffaele Verdirame par waza-ari, mais s’est aussitôt incliné contre le Hongrois Botond Toth par ippon. De leur côté, Jules Martin et Justin Lemire ont perdu leur premier affrontement de la journée et n’ont pas obtenu de classement.

Rachel Krapman (-57 kg) et Coralie Godbout (-70 kg) ont également été éliminées dès la première ronde sans avoir de rang final.

-81 kg
1 Alessio Graziani (ITA)
2 Andrej Yankovskyy (SLO)
3 Alexandre Arencibia (CAN)
3 Agustin Gil (ARG)
5 Daniele Accoglo (ITA)
5 Mamikon Avetisyan (ARM)
7 Ivan Boros (HON)
7 Ivan Copic (CRO)

 

Les judokas canadiens présents en France

Bonne récolte de médailles en France

À l’Open de Bresse, présenté à Saint-Denis-lès-Bourg, en France, pas moins de huit médailles ont été remportées par le Canada.

 

Julien Frascadore (-66 kg), Shianne Gronen (-70 kg), Gabriel Juteau (-73 kg) et Mohab ElNahas (-90 kg) ont dominé complètement dans leur catégorie respective et ont gagné des médailles d’or.

Dans la catégorie des moins de 90 kg, Benjamin Kendrick s’est incliné en finale et a récolté la médaille d’argent.

Virginia Nemeth (-48 kg), Bradley Langlois (-81 kg) et Alex Marineau (-90 kg) ont quant à eux pris le bronze.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada
Information : 514-990-0966 | 1-866-990-0966

Deguchi remporte la première médaille d’or pour le Canada au Grand Chelem de Paris

Margelidon prend le cinquième rang

Montréal, 10 février 2018 – Christa Deguchi (-57 kg) a causé la surprise en signant une fiche parfaite samedi au Grand Chelem de Paris, en France. Elle a gagné la compétition dans sa catégorie se défaisant de la Japonaise Tsukasa Yoshida par ippon en finale pour ainsi remporter la première médaille d’or dans l’histoire du Canada à cette prestigieuse compétition de judo.

Deguchi contre la Japonaise Yoshida. Crédit photo : Rafal Burza

Ancienne représentante du Japon, Deguchi a commencé à l’automne dernier à se battre pour le Canada. Cette médaille d’or au Grand Chelem de Paris, en plus d’être la première pour le Canada, a donc une signification encore plus spéciale pour elle qui a vaincu une Japonaise.

« J’ai perdu deux fois par le passé contre Yoshida, donc c’était ma revanche. Je suis contente d’avoir gagné pour le Canada et j’ai beaucoup aimé entendre l’hymne national canadien après ma victoire. J’ai gagné une compétition la semaine dernière et je voulais vraiment l’emporter aujourd’hui aussi, alors je me sens très bien. Je viens de changer de nationalité et je veux que le Japon soit intimidé par moi. Je suis contente d’avoir battu le Japon », a affirmé Deguchi.

La judoka de 22 ans a battu la Française Hélène Receveaux par ippon en demi-finale dans un court combat qui aura duré 26 secondes. Plus tôt dans les préliminaires, elle avait défait la Luxembourgeoise Manon Durbach, la Sud-Coréenne Youjeong Kwon et l’Israelienne Timna Nelson Levy.

« C’est un très bon résultat pour Christa. Elle est la première judoka à remporter le Grand Chelem de Paris dans l’histoire de Judo Canada. Elle termine son tour européen avec deux médailles d’or consécutives. Je crois que ces résultats vont lui donner beaucoup de confiance pour ses prochaines compétitions », a commenté son entraîneur Sasha Mehmedovic.

Arthur Margelidon (-73 kg) a quant à lui perdu en quart de finale contre le Kosovar Akil Gjakova après avoir remporté ses deux premiers combats de la phase préliminaire. Il a donc dû passer par le repêchage où il a courbé l’échine du Suédois Tommy Macias par ippon en seulement 18 secondes. En finale pour la médaille de bronze, le Sud-Coréen Changrim An a pris le dessus en l’emportant par ippon.

Antoine Bouchard (-73 kg) et Stéfanie Tremblay (-63 kg) ont tous deux signé une fiche d’une victoire et une défaite. Bouchard, 17e, a débuté sa journée en l’emportant contre le Chinois Daga Qing, mais il a aussitôt perdu au deuxième tour contre le Géorgien Lasha Shavdatuashvili. Tremblay a quant à elle gagné par ippon son premier combat contre la Française Yasmine Horlaville, mais s’est ensuite inclinée contre la Japonaise Miku Tashiro, la classant neuvième. Dans la catégorie des moins de 52 kg, Ecaterina Guica a subi la défaite dès son premier combat et n’a pas obtenu de classement.

-57 kg -73 kg


Christa Deguchi sur la plus haute marche du podium. Crédit photo: Rafal Burza

1 Christa Deguchi (CAN) 1 Akil Gjakova (KOS)
2 Tsukasa Yoshida (JPN) 2 Lasha Shavdatuashvili (GEO)
3 Jisu Kim (KOR) 3  Changrim An (KOR)
3 Nekoda Smythe-Davis (GBR) 3 Tsogtbaatar Tsend-Ochir (MNG)
Arthur Margelidon contre le Suédois Tommy Macias. Crédit photo: Rafal Burza
5 Timna Nelson Levy (ISR) 5 Arthur Margelidon (CAN)
5 Hélène Receveaux (FRA) 5 Igor Wandtke (ALL)
7 Margriet Bergstra (NLD) 7 Tohar Butbul (ISR)
7 Telma Monteiro (POR) 7 Tommy Macias (SWE)

 

Pelletier septième et Jora neuvième en Italie

Malcom Pelletier (-60 kg) et Bogdan Jora (-66 kg) ont pris les septième et neuvième rangs de leur catégorie respective à la Coupe européenne Cadet présentée à Follonica, en Italie.

Pelletier a gagné ses trois premiers combats des tours préliminaires par ippon. Il s’est ensuite incliné à son quatrième combat contre le Hongrois Daniel Detari et a dû passer par le repêchage où il a remporté son premier duel contre le Grècque Vasileios Briolas. Le Québécois a finalement connu la défaite à son deuxième combat du repêchage contre l’Espagnol Daniel Gallego Saez.

De son côté, Jora a conclu en neuvième place de sa catégorie. Il a fini sa journée au repêchage avec une défaite contre l’Estonien Deniel Nuriev. Dans les préliminaires, il a fait deux victoires et une défaite. Il a gagné par waza-ari son premier combat du repêchage contre l’Allemand Tom Moritz.

Dans la catégorie des moins de 55 kg, Arno Blacquière a signé une fiche d’une victoire et une défaite. Andrée-Ann Somers (-44 kg), Sarah Maloum (-52 kg) et David Teper (-55 kg) ont tous les trois perdu au premier tour et n’ont pas obtenu de classement.

-60 kg
1 Shamil Umaev (RUS)
2 Bruno Barros (POR)
3 Vache Adamyan (AUT)
3 Lennart Slamberger (ALL)
5 Daniel Detari (HON)
5 Daniel Gallego Saez (ESP)
7 Georgios Balarjishvili (CYP)
7 Malcom Pelletier (CAN)

 

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada
Information : 514-990-0966 | 1-866-990-0966

COUPE CANADA: LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES

 

Du 29 juin au 1er juillet 2018, Montréal accueillera la Coupe Canada, au Complexe sportif Claude-Robillard. Nous sommes à finaliser le devis technique, mais nous pouvons d’ores et déjà confirmer certain détails:

Cadet, 29 juin 2018:

Pour les cadets il s’agira d’une coupe Panaméricaine comptant dans le processus de qualification pour les Jeux olympiques de la jeunesse qui auront lieu à Buenos Aires (Argentine) en octobre 2018. Le critère minimum pour y participer sera d’avoir pris part au championnat canadien ouvert 2018.

Junior, 30 juin 2018

Pour les juniors il s’agira d’une coupe Panaméricaine comptant dans le classement mondial junior.  Le critère minimum pour y participer sera d’avoir pris part au championnat canadien ouvert 2018.

Pour les cadets et juniors, les règles IJF d’organisations seront respectées. C’est à dire, que les entraîneurs devront respecter le code vestimentaire pour le tirage au sort et les finales. De plus, toutes les inscriptions devront passer par Judo Canada et le système de l’IJF, DATABASE.

U16 & Senior, 1er juillet

Pour ces deux groupes d’âges, il ne s’agira pas d’un tournoi sanctionné IJF, mais d’un tournoi ouvert qui comptera pour le classement canadien. Tous les membres de Judo Canada sont éligibles à y participer.

L’événement sera suivi d’un camp d’entrainement d’une semaine à l’INS-Q.

Nous avons aussi le plaisir de vous annoncer que l’événement bénéficiera du support financier du gouvernement du Canada.

POUR S’INSCRIRE : http://www.judocanada.org/fr/event/coupe-canada/

Briand remporte l’or contre Valois-Fortier en Bulgarie

Louis Krieber-Gagnon et Emily Burt en bronze

Montréal, 4 février 2018 – Les amateurs de judo du pays ont eu droit à une finale relevée chez les -81 kg à l’Open européen de Sofia, en Bulgarie, dimanche. Étienne Briand a vaincu son compatriote Antoine Valois-Fortier pour monter sur la plus haute marche du podium. Louis Krieber-Gagnon (-90 kg) s’est aussi illustré en récoltant le bronze.

Briand, de Sept-Îles, s’est imposé par ippon contre Valois-Fortier, de Beauport.

« Ç’a été un combat classique de deux athlètes du même pays. Nous nous connaissons bien, alors il n’y a pas tellement eu de grosses attaques. Antoine a commencé en force. C’était deux punitions contre une pour lui lorsque nous sommes entrés en golden score. Je l’ai eu en prolongation, mais c’était un combat qui aurait pu aller d’un côté comme de l’autre », a expliqué Briand, qui espère gagner une autre médaille au Grand Chelem de Paris le week-end prochain.

« Je pense que rencontrer Étienne en finale, c’était logique. Nous étions les premières et deuxièmes têtes de série. C’était une bonne journée pour moi. Il a fait une très bonne attaque en temps supplémentaire. Il a eu le dessus dans une projection sur l’arrière et a été en mesure de garder un bon rythme », a ajouté l’Olympien Valois-Fortier.

Plus tôt dans la journée, le Briand s’est défait du Russe Magomed Abdulkagirov en demi-finale de même que du Britannique Adam Hoshal, du Tchèque Jindrich Turek et du Monténégrin Arso Milic dans les préliminaires.

De son côté, le médaillé d’argent a vaincu par ippon en seulement 57 secondes le Polonais Damian Szwarnowiecki en demi-finale. Précédemment, dans les préliminaires, il a éliminé le Russe Abas Azizov, le Lituanien Arturas Maiboroda et le Monténégrin Nikola Gusic.

« J’étais blessé au dos depuis septembre et j’ai dû prendre quelques mois de repos, alors c’est un retour pour moi. J’espère monter sur le podium à nouveau à Paris et en Allemagne dans les prochaines semaines. »

Krieber-Gagnon revient en force

Louis Krieber-Gagnon a fini sa journée avec une victoire par waza-ari face au Belge Joachim Bottieau, ce qui lui a permis de monter sur la troisième marche du podium. En demi-finale, le Polonais Piotr Kuczera s’est emparé de la victoire par waza-ari. Dans les préliminaires, le Montréalais a gagné ses trois combats.

« Mes moments forts ont été de revenir en force après ma défaite en demi-finale et d’avoir fait rapidement un ippon dans les quarts de finale. Ma tactique était de faire mon judo, de tout donner et ne rien laisser de côté. Je n’ai pas très bien performé aux nationaux, alors ce résultat me donne un regain d’énergie. »

Zachary Burt (-90 kg), Mohab El Nahas (-90 kg) et Kyle Reyes (-100 kg) n’ont pas de classement.

-81 kg -90 kg
1 Étienne Briand (CAN) 1 Piotr Kuczera (POL)
2 Antoine Valois-Fortier (CAN) 2 Li Kochman (ISR)
3 Sami Chouchi (BEL) 3 Louis Krieber-Gagnon (CAN)
3 Robin Pacek (SWE) 3 Adrian Nacimiento Lorenzo (ESP)
5 Magomed Abdulkagirov (RUS) 5 Joachim Bottieau (BEL)
5 Damian Szwarnowiecki (POL) 5 Asaf Chen (ISR)
7 Nikola Gusic (MNE) 7 Ivaylo Ivanov (BUL)
7 Arso Milic (MNE) 7 Rafal Kozlowski (POL)

 

Emily Burt médaillée de bronze au Portugal

Le Canada a été fièrement représenté du côté de l’Open européen d’Odivelas, au Portugal. Emily Burt est montée sur la troisième marche du podium à sa première compétition internationale chez les -70 kg en battant par waza-ari l’Espagnole Maria Del Mar Paredes.

« Quand j’ai pris ma première grip, je me sentais en confiance que je pouvais gagner le match. C’était une bonne journée! J’étais dans les -63 kg au Grand Chelem de Tokyo en décembre, alors j’étais un peu nerveuse. Je suis plus petite que les autres filles. »

La judoka d’Oshawa a perdu un seul combat et c’était en demi-finale contre l’Allemande Sarah Maekelburg. Burt a gagné ses deux affrontements préliminaires. « Mes combats étaient longs, mais j’avais de plus en plus d’énergie au cours de la journée. J’ai gardé un bon rythme à chaque combat. »

Dans la même catégorie, Alix Renaud-Roy n’a pas de classement.

-70 kg
1 Giovanna Scoccimarro (GER)
2 Sarah Maekelburg (GER)
3 Emily Burt (CAN)
3 Lola Mansour (BEL)
5 Valentina Maltseva (RUS)
5 Maria Del Mar Paredes (ESP)
7 Aoife Coughlan (AUS)
7 Agathe Devitry (FRA)

 

Valois et El Nahas médaillés en Begique

À l’Open international belge de Visé, le Canada a récolté deux médailles grâce à Jacob Valois, deuxième des -66 kg, et Shady El Nahas, troisième des -100 kg.

Valois a connu une seule défaite dans sa journée et c’est à son combat pour l’or. Le Géorgien Gaga Bakhtidze s’est emparé de la victoire. Précédemment, le Québécois a signé une fiche de cinq gains.

El Nahas a battu le Français Mewen Ferey Mondesir dans le match pour le bronze. Il a aussi fait trois victoires et une défaite dans les préliminaires.

François Gauthier-Drapeau (-81 kg) est quant à lui septième avec trois victoires et deux défaites.

Julien Frascadore (-66 kg), Gabriel Juteau (-66 kg), Olivier Gobeil-St-Amand (-81 kg), Alex Marineau (-81 kg), Danil Neyolov (-81 kg) et Warren Seib (-81 kg) n’ont pas de classement.

-66 kg -100 kg -81 kg
 1 Gaga Bakhtidze (GEO) 1 Toma Nikiforov (BEL) 1 Timo Cavelius (GER)
2 Jacob Valois (CAN) 2 Karl-Richard Frey (GER) 2 Armann Khalatian (FRA)
3 Romaric Boudar (FRA) 3 Shady El Nahas (CAN) 3 Hannes Conrad (GER)
3 Minoru Tamashiro (ARG) 3 Alexandre Iddir (FRA) 3 Tim Gramkow (GER)
5 Van Si Nzaou (FRA) 5 Mewen Ferey Mondesir (FRA) 5 Igor Soucat (FRA)
5 Thomas Jaffart (FRA) 5 Sjors Riddersma (NED) 5 Emil Hennebach (GER)
7 Alex Short (SCO) 7 Nicolas Homo (FRA) 7 François Gauthier-Drapeau (CAN)
7 Reda Seddouki (FRA) 7 Domenik Schoenefeldt (GER) 7 Dimitri Choque (FRA)

 

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada
Information : 514-990-0966 | 1-866-990-0966

Ecaterina Guica et Christa Deguchi se couvrent d’or

Judo Canada – Opens européens et Open international

Montréal, 3 février 2018 – Ecaterina Guica (-52 kg) et Christa Deguchi (-57 kg) ont connu une journée parfaite samedi à l’Open européen d’Odivelas, au Portugal. Elles ont toutes deux remporté la compétition dans leur catégorie respective.

« C’était une excellente journée pour l’équipe canadienne. En tant qu’entraîneur national adjoint, je suis très heureux du déroulement. C’est une très bonne préparation et une bonne aide pour la confiance de ces deux athlètes qui seront du Grand Chelem de Paris le week-end prochain », a commenté d’entrée Sasha Mehmedovic.

Guica a gagné tous ses combats par ippon. En finale, elle s’est défaite de la Polonaise Karolina Pienkowska. En demi-finale, la Montréalaise a vaincu l’Ukrainienne Lyudmyla Pliieva et dans les préliminaires elle a battu l’Espagnole Sofia Hogrefe Acea et la Française Cecile Herate.

« Je suis contente de mes performances. C’était très important pour moi d’avoir de bons combats avant Paris. Je pense que c’est un bon départ cette année et ça aide avec ma confiance en vue de la fin de semaine prochaine », a dit Guica.

« Ecaterina a battu avec force et intelligence. Elle a utilisé son expérience pour arriver à vaincre ses adversaires sans problème », a poursuivi Mehmedovic.

La Canadienne d’adoption Deguchi a connu la même journée que sa compatriote. Elle a aussi gagné tous ses combats par ippon. L’Espagnole Jaione Equisoain n’a pas été en mesure de faire courber l’échine de la porte-couleurs de l’unifolié en finale. Deguchi a éliminé l’Espagnole Tecla Cadilla Acevedo en demi-finale ainsi que la Française Laury Posvite, l’Espagnole Carla Ubasart Mascaro et la Japonaise Yuka Watabe.

« C’est ma première médaille pour le Canada et je me sens bien! Le week-end prochain, je vais faire de mon mieux pour gagner encore une fois pour le Canada », s’est exclamée Christa Deguchi.

Son entraîneur a ajouté qu’il s’agit « d’un résultat important. Elle a aussi dominé ses opposantes dans son parcours vers le sommet du podium. »

Erin Morgan (-48 kg) a conclu en septième place de sa catégorie. Elle a fini sa journée au repêchage avec une défaite par ippon contre l’Espagnole Cinta Garcia Mesa. Dans les préliminaires, elle a fait deux victoires et une défaite.

La Saguenéenne Stéfanie Tremblay (-63 kg) n’a pas de classement.

-48 kg -52 kg -57 kg
1 Tamami Yamazaki (JPN) 1 Ecaterina Guica (CAN) 1 Christa Deguchi (CAN)
2 Mai Umekita (JPN) 2 Karolina Pienkowska (POL) 2 Jaione Equisoain (ESP)
3 Catarina Costa (POR) 3 Nieke Nordmeyer (GER) 3 Tecla Cadilla Acevedo (ESP)
3 Cinta Garcia Mesa (ESP) 3 Gefen Primo (ISR) 3 Yuka Watabe (JPN)
5 Scarlett Gabrielli (FRA) 5 Lyudmyla Pliieva (UKR) 5 Julia Kowalczyk (POL)
5 Celia Hidalgo Ledo (ESP) 5 Takako Watanabe (JPN) 5 Lisa Marchese (POL)
7 Joana Diogo (POR) 7 Tinka Easton (AUS) 7 Mariia Skora (UKR)
7 Erin Morgan (CAN) 7 Cecile Herate (FRA) 7 Pauline Starke (GER)

 

Poklitar échappe le bronze en Belgique

Gueorgui Poklitar (-60 kg) a pris le cinquième rang de l’Open international belge, disputé à Visé, samedi, lorsque le Français Pierre Dumontier s’est emparé du bronze. Dans les préliminaires, le Montréalais a gagné ses quatre combats, puis a connu la défaite contre le Français Kamel Mohamedi.

Virginia Nemeth (-48 kg), Shianne Gronen (-70 kg), Allayah Copeland (-78 kg), Bradley Langlois (-73 kg), Warren Seib (-73 kg) et Benjamin Kendrick (-90 kg) n’ont pas de classement. Ce fut le même cas pour Virginia Nemeth (-48 kg), Shianne Gronen (-70 kg) et Allayah Copeland (-78 kg) du côté de Herstal.

-60 kg
1 Antoine Bidault (FRA)
2 Kamel Mohamedi (FRA)
3 Victor Leboedec (FRA)
3 Pierre Dumontier (FRA)
5 Maxime Grenard (FRA)
5 Gueorgui Poklitar (CAN)
7 Florent Manquest (FRA)
7 Ryan Lo A Njoe (NED)

 

Bouchard rapidement éliminé

Seul Canadien en action samedi à l’Open européen de Sofia, en Bulgarie, l’Olympien Antoine Bouchard (-73 kg) n’a pas obtenu de classement. Le Saguenéen s’est incliné par waza-ari contre le Russe Oleg Babgoev, éventuel médaillé de bronze.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada
Information : 514-990-0966 | 1-866-990-0966

Où aller pour accumuler des points et comment faire pour s’ajuster…

Hans van Essen (NED)

est l’éditeur en chef et le fournisseur de contenu créatif pour le site Judo Inside. En tant que journaliste Van Essen a visité un nombre incalculable d’événements. Ce judoka ceinture noire a dirigé les conférences de presse internationales aux Jeux olympiques de Sydney et d’Athènes et de divers championnats du monde et d’Europe. Il a de plus été responsable du service de presse lors de nombreux championnats du monde. Sa connaissance incomparable du judo international sera l’un de nos principaux facteurs de succès pour ce tout nouveau blogue.

Le circuit mondial de la FIJ approche à grands pas avec le premier Grand Prix à Tunis. Le Masters mondial a récemment eu lieu, ce qui a apporté de nombreux changements dans le classement mondial de la FIJ. Le African Open à Tunis servait de tournoi de qualification depuis quelques années, mais il a maintenant le statut de Grand Prix, et 700 points peuvent y être obtenus plutôt que 100.

Agadir recevra également un Grand Prix au mois de mars et le Grand Chelem de Tokyo aura maintenant lieu à Osaka. Il y aura un total de 17 compétitions cette année, incluant les championnats du monde à Baku. Il y aura maintenant au moins un évènement de la FIJ par mois, et 6 pendant les 3 premiers mois de cette année. Les athlètes pourront prévoir des blocs d’entraînement en fonction des tournois majeurs, comme les championnats du monde en Azerbaïdjan qui auront lieu en septembre. Il est préférable de bien performer en fin d’année, lorsque la période de qualification pour les Olympiques débute, et pendant les 3 derniers mois, lors desquels il est possible d’accumuler des points.

L’an dernier, les championnats du monde (726), Tokyo (417) et Paris (412) sont les tournois qui ont attiré le plus d’athlètes. Tachkent (181), Baku (182) et Cancun (185) ont eu le moins de participants, ce qui donne une raison de plus d’y aller pour gagner des points plus facilement, ainsi qu’à Tunis (122) et Agadir (nouveau).

En 2014, première année de qualification olympique pour 2016, le Canada avait récolté 17 médailles lors du circuit de la FIJ. L’an dernier, avec plus de tournois, l’équipe canadienne a récolté 12 médailles.

Pour commencer la nouvelle année, quelques modifications sont apportées aux règlements de la FIJ. JudoCrazy a analysé les nouveaux règlements et indiqué les 5 points qui affecteront le plus le judo (ceux-ci ne sont pas classés en ordre d’importance).

  1. Les techniques où l’on agrippe les jambes sont considérées comme un shido normal.

Il est passé le temps où une simple prise de jambe (ou même un toucher) menait à un hansoku-make. Maintenant, le règlement voulant d’une saisie des deux jambes soit un hansoku-make est également obsolète. Les prises de jambe sont maintenant une faute sanctionnée par shido; le hansoku-make sera donc déterminé après 3 fautes. La conséquence la plus probable de ce changement sera que les athlètes seront moins conservateurs dans leur style de combat. Autrefois, il fallait faire très attention pour ne pas toucher les jambes. Il est maintenant possible d’essayer plus de choses, et si vous touchez accidentellement les jambes de votre adversaire, il ne s’agit que d’un shido.

  1. Vous ne pouvez pas gagner par shido lors d’un golden score.

Ce règlement n’est pas totalement vrai, car si votre adversaire obtient 3 shidos, il recevra un hansoku-make et vous gagnerez le combat, mais vous ne pouvez pas gagner par shido lors d’un golden score. Cela change totalement la donne. Nous savons tous qu’une stratégie fréquente lors d’un golden score est d’attaquer l’adversaire 3 fois sans réplique afin d’entraîner un shido pour celui-ci. Cette stratégie sera remise en cause par ce règlement. Les adversaires devront plutôt tenter de compter un point pendant le golden score afin de remporter le combat. Comme un golden score est épuisant, la plupart des combattants essayeront de compter des points pendant le combat régulier pour le remporter sans aller en golden score. Nous prévoyons une diminution du nombre de combats qui iront en golden score.

  1. Le retour de waza-ari-awasatte-ippon.

Ce règlement incitera aussi les adversaires à compter des points rapidement afin de terminer le combat plus vite. De nos jours, les waza-ari sont aussi donnés pour ce qui était autrefois les yukos, il est donc logique que les combattants tentent d’en obtenir 2 afin de remporter le combat. Cela pourrait entraîner une diminution du nombre d’ippons, mais une augmentation du nombre de waza-ari-awasatte-ippons. Globalement, ce règlement devrait être une bonne chose pour les diffusions télévisées, car il y aura plus d’action et plus d’attributions de points, même s’il ne s’agit pas de gros pointages.

  1. Vous ne pouvez pas tendre les jambes lors d’un shime waza.

Ce règlement n’affectera pas beaucoup de combattants. Même s’il est fréquent pour un combattant de saisir la jambe ou le pantalon de uke pendant un shime waza, il est tout de même assez rare de le voir complètement tendre la jambe de uke. Nous n’en avons été témoins que quelques fois. Il s’agit tout de même d’un bon règlement, car il peut aider à prévenir les blessures à la jambe de uke.

  1. Attaque immédiate obligatoire lors de saisies peu orthodoxes.

De nos jours, toute saisie autre que le revers de la manche est considérée comme non orthodoxe. Par exemple, si vous effectuez une saisie des deux manches, cela est considéré comme une saisie non orthodoxe et vous devrez attaquer immédiatement. Au départ, lorsque les nouveaux règlements ont été mis en place en 2017, l’intention était de donner plus de latitude aux saisies non orthodoxes. De nombreux athlètes ont apprécié cette règle, car les saisies non orthodoxes peuvent donner lieu à des projections très dynamiques et inhabituelles. À présent, avec le règlement indiquant que vous devez attaquer immédiatement, il y a moins de place pour mettre en place des projections créatives. Cela pourrait mener à un style de combat moins exaltant, plus conservateur.

Nouveau programme d’initiation au judo pour les élèves malvoyants

Judo Canada est fier d’annoncer l’implantation d’un nouveau programme d’initiation au judo pour les élèves malvoyants de l’école Jacques-Ouellette. Cette école est la seule à offrir des services pour les élèves malvoyants ou aveugles dans la région de Montréal. Le programme a été développé en collaboration avec le Club de Judo Haut-Richelieu et financé en partie par le comité paralympique canadien. Le programme permettra aux élèves de tous âges de découvrir un nouveau sport dans un environnement sécuritaire pendant leur heure de dîner. Au total, 24 élèves (12 de niveau secondaire, 12 du primaire) auront la chance d’assister à 1 séance par semaine pendant 12 semaines. Les élèves qui désirent continuer leur apprentissage pourront le faire en s’inscrivant à club de judo local afin de parfaire leur technique et essayer le volet compétitif.

Les élèves auront également la chance de côtoyer les meilleurs athlètes paralympiques au pays. La majorité des membres de l’équipe nationale habitent la région et ils ont accepté de visiter l’école pour aider les élèves du programme et leur parler leur passion. « L’objectif de Judo Canada est de commencer un programme pour recruter de nouveaux athlètes qui pourront potentiellement rejoindre l’équipe nationale un jour, et l’école obtient un cours gratuit pour ses élèves afin qu’ils puissent découvrir un nouveau sport dans lequel ils pourront s’épanouir et peut-être trouver une nouvelle passion. C’est une situation avantageuse pour tout le monde! » dit Andrzej Sadej, directeur sportif de Judo Canada. Le programme s’inscrit dans l’une des stratégies-clés de Judo Canada pour 2017-2024, qui est de créer de nouveaux programmes pour les athlètes ayant un handicap.

Sadej ajoute : « Nous sommes extrêmement fiers de voir que notre communauté s’implique pour promouvoir le judo paralympique chez les athlètes malvoyants ou aveugles. Nous souhaitons un grand succès au Club de Judo Haut-Richelieu, et nous serons heureux de les appuyer dans ce projet en en faisant la promotion et en fournissant des ressources. »

Les cours auront lieu les mardis et jeudis à partir du 6 février 2018, et les entraînements seront dirigés par Sandra Hewson, entraîneuse au club de judo Haut-Richelieu.

-30-

Rédaction : Sarah Mailhot pour Judo Canada

Information :
Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org

Décès de monsieur Al Hadvick

C’est avec une grande tristesse que Judo Canada a appris le décès de monsieur Hadvick. Monsieur Hadvick a servi plusieurs mandats à titre de président, de vice-président et membre de comité à Judo Canada et Judo BC depuis 1975. En 2015 Monsieur Hadvick a été intronisé au Temple de la renommée de Judo Canada à titre de bâtisseur pour son dévouement exemplaire pour le développement du Judo au Canada. Il sera grandement regretté par la communauté du judo canadien.
Nous exprimons au nom de tous les membres de Judo Canada nos plus sincères condoléances à la famille et les amis de monsieur Hadvick.

Célébration de la vie pour Al Hadvick Pour célébrer la vie d’Al Hadvick à 13 h le samedi 10 février 2018 au Sheraton Vancouver Guildford Hotel – dans la salle de bal Tynehead, adressez-vous au 15269-104 Avenue à Surrey, en Colombie-Britannique. Au lieu de fleurs, des dons commémoratifs peuvent être faits à Judo BC www.judobc.ca  Pour ceux qui voyagent en famille a mis en place un bloc de chambres au Sheraton Guildford, qui offre un tarif réduit spécial hôtel pour votre commodité. Pour obtenir un hébergement, veuillez appeler le 604-582-9288 et mentionner Al Hadvick, Celebration of Life.

 

Un champion du Monde pour animer un stage de Chanbara

La section Chanbara du Dojo des Abers s’apprête à vivre un week-end exceptionnel en accueillant Arthur Cétaire, membre de l’équipe de France, champion du Monde et d’Europe en titre. Vendredi soir, il participera au cours ados-adultes de Lannilis puis, il animera le samedi après-midi une séance réservée aux enfants au complexe sportif de Kroaz Kenan à Plouguerneau, démonstration à 16h30. Le temps fort du week-end sera un stage interrégional qui se déroulera toute la journée du dimanche à la salle René Le Bras de Plabennec. Une nouvelle démonstration sera proposée à partir de 12h00. Tous ces rendez-vous sont ouverts au public et gratuits. Renseignements au 06 27 96 05 24.

affiche stage chanbara 2018

Expérience positive pour Beauchemin-Pinard et Renaud-Roy

Montréal, 20 janvier 2018 – Même si aucune des Canadiennes présentes au Grand Prix de Tunis, en Tunisie, samedi, n’a obtenu de classement, Catherine Beauchemin-Pinard (-63 kg) et Alix Renaud-Roy (-70 kg) se sont dites satisfaites des performances qu’elles ont offertes dans leur catégorie de poids respective.

Beauchemin-Pinard a commencé sa journée avec une victoire par ippon contre la Marocaine Sofia Belattar. Elle a ensuite été défaite par la Slovène Tina Trstenjak, future médaillée d’or.

« Je me suis bien battu en général. J’ai fait un combat assez serré contre la Slovène, la championne olympique en titre. J’ai perdu avec trois shidos, car je n’ai pas réussi à bien rentrer mes techniques. Elle bougeait beaucoup », a commenté la judoka de Saint-Hubert.

Beauchemin-Pinard a rappelé qu’elle a fait le saut chez les -63 kg cet automne. « Je dois encore m’habituer. Ce match prouve que je suis dans la course, car je me bats bien contre les meilleures de cette catégorie. Il manque juste un petit quelque chose. Je trouve qu’à chaque compétition, il y a une amélioration et je suis plus en confiance. »

Également dans cette catégorie, la Saguenéenne Stéfanie Tremblay s’est fait montrer la porte de sortie à son premier combat. La Japonaise Aimi Nouchi, éventuelle médaillée d’argent, s’est imposée par ippon.

Chez les moins de 70 kg, Alix Renaud-Roy a connu une journée en deux temps. Elle a d’abord vaincu la Tchadienne Demos Memneloum en seulement 47 secondes, puis s’est inclinée face à la Néerlandaise Kim Polling. Les deux affrontements de l’athlète de La Pocatière se sont soldés par ippon.

« Je me sentais bien lors de mes combats. Le premier a été rapide. J’ai fait une clef de bras au début. Par contre, au deuxième, j’ai rencontré la fille des Pays-Bas, médaillée d’or, aujourd’hui. J’ai bien commencé, mais j’ai pris des shidos rapidement. J’en ressors avec des points positifs. »

Vendredi, le Montréalais Gueorgui Poklitar a perdu son seul match du jour par waza-ari contre le Français Walide Khyar. Il n’a pas obtenu de classement.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada
Information : 514-990-0966 | 1-866-990-0966

Hécatombe chez les bleus

Après un début d'année que le staff avait souhaité chargé en compétitions c'est l'hécatombe chez les masculins. On ne compte plus les blessés, et le planning des derniers mois interpelle.

Limare blessé et forfait

l'hécatombe continue chez les tricolores. Blessé à l'épaule, Vincent Limare doit renoncé aux championnats d'Europe.

Débuts réussis pour Ribout en MMA

Morgane Ribout a remporté son premier combat de MMA samedi au Liban.

Buchard en or à Tbilissi

A l'occasion de la première journée du Grand Prix de Tbilissi, Amandine Buchard (1e en -52kg) et Mélanie Clément (3e en -48kg) ont certainement validé leurs sélections pour les prochains Championnats d'Europe.